CAFÉ LITTÉRAIRE

Prunch :
livreMa lecture en estives : un gros pavé de quelque 500 pages au rythme endiablé : Le gang de la clef à molette d'Edward Abbey, THE trupidant best-seller des années 70, aux précieuses Éditions Gallmeister. Un roman noir ironique et décalé, subversif, anti-capitaliste, éco-terroriste, truffé de personnages zingués, anars ou total à l'Ouest qui veulent sauver leur nature sauvage (très sauvage) contre l'industrialisation galopante saignant les paysages du farWest.
Road-story épique, cette équipée à pinces (pinces coupantes et pataugas : Qu'est-ce qu'on trace dans ce bouquin à travers canyons et déserts !), c'est de la dynamite et ça saute à toutes les pages.

"Comment avons-nous pu passer à côté de ce classique de la contre-culture américaine ? Un livre drôle et méchant comme au premier jour, flambant neuf, avec cette revigorante légèreté iconoclaste typique des seventies, qui conte les aventures épastrouillantes de quatre zigotos embringués dans une entreprise terroriste des plus réjouissantes..." Jean-Luc Porquet, LE CANARD ENCHAÎNÉ

Partager ce billet Partage

Instantané, Barman au comptoir,

Author: Instantané, Barman au comptoir,

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

Documentaire en hommage à Luis Sepúlveda

Chers, chères camarades et ami.es, Je vous invite à regarder ce documentaire...

Lire la suite

affiche_improbable_salon_A3.jpg

Improbable salon du livre de Luchon

Après quelques péripéties et organisé en peu de temps, c’est parti pour cette première édition qui...

Lire la suite