Communiqué de la chorale La Rojinegra / SOLIDARITÉ AVEC LES PEUPLES INDIGÈNES, QUI SONT EN PREMIÈRE LIGNE POUR DÉFENDRE LA TERRE

La chorale La Rojinegra sera présente à la manifestation pour le climat de ce samedi 13 novembre.

Le communiqué ci-dessous y sera lu. Il est question des Zapatistes et plus précisément des peuples indiens de l'isthme de Tehuantepec qui appellent à manifester justement ce jour contre la dévastation de leur territoire et pour la protection de la Terre en l’honneur des peuples indigènes d’Amérique.

À cette occasion, la Rojinegra interprétera Sikuanka, une chanson en Quichua, du groupe musical KAMBAK, d’Amazonie équatorienne et l’Himno zapatista des rebelles mayas de l’EZLN.

Voir le communiqué des Peuples de l’Isthme à l’adresse suivante :

https://www.congresonacionalindigena.org/2021/11/07/convocatoria-internacional-para-la-accion-global-contra-el-corredor-interoceanico-y-los-megaproyectos-de-muerte-el-istmo-es-nuestro/

 

--------------------------------------------------

SOLIDARITÉ AVEC LES PEUPLES INDIGÈNES,

QUI SONT EN PREMIÈRE LIGNE POUR DÉFENDRE LA TERRE.

Nous savons que le mode de développement prédateur, avec son exploitation à outrance de la nature, est en train de ravager la planète.

Nous savons qu’il nous réduit au statut de consommateurs bornés,

de complices de l’empoisonnement général

et finalement d’exécutants de notre propre disparition.

Mais il ne s’agit pas que de nous, ceux des pays riches :

-quand nous, les Européens, consommons par personne 10 fois plus d’énergie que les

habitants de l’Inde

-quand les citoyens des Etats Unis en consomment 20 fois plus

-et quand au Qatar on consomme par habitant 100 fois plus d’énergie qu’au Sénégal

ça signifie une mise au pillage généralisée des ressources, qui transforme la planète en

terrain vague.

C’est ce qui est en train de se passer au Mexique .

C’est du Mexique que nous parvient aujourd’hui-même un appel à la solidarité.

Au Chiapas ,les rebelles de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale (EZLN),

et , dans le reste du Mexique, les Indiens du Congrès National indigène (CNI),

dénoncent cette prétendue modernité et cette avalanche de projets industriels qui font du pays

un no man’s land :

aéroports /autoroutes /gazoducs /parcs éoliens / installations géantes de

photovoltaïque / centrales thermiques / barrages hydroélectriques /

concessions minières partout /cultures industrielles transgéniques /

déforestation, etc.

Tout cela dans un total mépris des peuples indigènes installés là depuis des milliers d’années

-et de leurs droits territoriaux.

C’est un processus d’invasion, de spoliation, qui 500 ans après la conquête espagnole, les menace d’anéantissement définitif .

Les Indiens ont sur le dos :

- les grands investisseurs transnationaux,

-les politiciens et leurs dessous-de-tables ,

- les bigots du Développement , paresseusement persuadés que la croissance économique

implique une prospérité partagée,

-les cartels de la drogue

-les maffias

-un Etat gangrené par la corruption : il développe une rhétorique progressiste mais suscite et

protège des groupes paramilitaires meurtriers...et militarise le pays pour imposer ses

mégaprojets.

C’est pourquoi l’Armée Zapatiste et le Congrès National Indigène en appellent solennellement

aux êtres humains du monde entier pour qu’ils s’opposent à ce processus d’anéantissement général camouflé sous le nom de « progrès ».

1 -Ils ont publié une «  Déclaration pour la Vie » pour que le monde se reconstruise dans le

respect de la Différence, et invitent les personnes et groupes intéressés à signer ce texte.

2 -Ils ont pris l’initiative d’envoyer une délégation en tournée en Europe et dans le Monde :

*Cette délégation arrivée à Madrid le 13 août 2021, a célébré à sa façon le 500è

anniversaire de la prise de Mexico-Tenochtitlan par les conquistadores espagnols.

*La délégation, composée de plus de 150 personnes, essentiellement des paysannes et

paysans indigènes, parcourt l’Europe en ce moment-mêmepour échanger sur les luttes, la

résistance et tisser des solidarités .Il s’agit de combattre ce système de mort qui est en

train d’anéantir la nature et les êtres humains,

et qui s’appelle le capitalisme.

3 – Aujourd’hui-même et demain, les 13 et 14 novembre, les peuples de l’Isthme de

Tehuantepec, nous demandent de nous joindre à une protestation nationale et mondiale

contre le projet de Corridor industriel Transocéanique, entre Atlantique et Pacifique.

De les soutenir partout, par toute action petite ou grande, individuelle ou collective,

virtuelle ou en présence réelle.

De quoi s’agit-il là-bas ?

Sur l’isthme de Tehuantepec, le Gouvernement livre aux entreprises mexicaines ou

étrangères les territoires des Peuples Zoque, Ayuujk, Binniza, Chontal et Ikoots.

Plus de 500 km² se retrouvent envahis par 2100 éoliennes, réparties sur 29 parcs privés,

dont un seul mexicain, la quasi- totalité des autres appartenant à des entreprises

espagnoles et françaises, dont EDF.

Le gouvernement mexicain voudrait transformer toute la région de l’Isthme en un corridor

commercial, énergétique, industriel et militaire.

Actuellement, plus de 70 concessions minières ont été accordées, sur 1350 km² , reliées à 6

Parcs industriels appelés « Pôles de Développement ».

Il est aussi prévu :-ligne ferroviaire à grande vitesse

-ligne à haute tension

- autoroute

-gazoduc

-fracturation hydraulique (gaz de schiste)

-implantation de maquiladoras , des usines de montage et d’assemblage

où la main d’oeuvre sous payée pourrait rivaliser de bas salaires avec

les ouvriers esclavagisés du Bengla Desh, et où les patrons ne paieront

pas d’impôts, puisqu’il s’agira d’une « Zone Economique Spéciale ».

(Je vous rassure : on garderait aussi quelques plages de rêve pour le grand tourisme, pour

que les gogos des pays riches puissent jouir d’un exotisme bien contrôlé avec leur accès

internet, leur night-club et , espérons-le, leur menu bio ou végan ! )

Par ailleurs, le Projet semble obéir aux exigences posées par Trump, qui voit là un moyen

de fixer les émigrants centre-américains remontant vers le nord et d’éviter qu’ils arrivent

aux Etats-unis.

Au total , un projet concentrationnaire, pour lequel on veut ravager les territoires des

Peuples indigènes locaux, un projet auquel les Indiens répondent :

« L’Isthme est à nous !

Nous ne sommes pas d’accord avec le prétendu développement et progrès, qui n’est rien

d’autre qu’ un enrichissement des plus riches, au prix de la destruction de la nature , de

l’exploitation, de l’appauvrissement , d’une précarité accrue dans les conditions de vie de

la grande majorité. »

Les peuples indiens de l’Isthme dénoncent menaces, brutalités, assassinats : un

harcèlement systématique qui les frappe parce qu’ils veulent conserver leur territoire,

décider eux-mêmes de leur vie collective, protéger la Terre et les êtres vivants qui

l’habitent, et parce qu’ils s’opposent à la rapacité industrielle.

Les Indigènes du Mexique en protégeant leurs territoires protègent la planète et sont en

première ligne dans la guerre que le système capitalisme mène contre la vie sur la Planète

Terre.

Zapata vive !

La lucha sigue !

La Chorale Rojinegra

Partager ce billet Partage

CafDv

Author: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

La Commune.JPG

Lundi 20 mai - Vive la Commune ! - à Montréjeau

Lundi 20 mai au marché de Montréjeau à partir de 9 h Hommage à LA COMMUNE DE PARIS (1871) ...pour le...

Lire la suite

img026.jpg

Peltier dans la rue

Sur le marché de Saint-Gaudens, le jeudi 22 décembre 2016, la chorale libertaire "La...

Lire la suite