LETTRE OUVERTE AUX COLLECTIVITÉS PUBLIQUES ET AUX ÉLU(E)S DU COMMINGES

A Saint-Gaudens comme ailleurs, des personnes, des familles sont en très grande difficulté. Nous, citoyens, citoyennes du milieu associatif et militant(e)s, faisons le constat que nos institutions publiques sont en défaut d'actions et de moyens.

  • Nous avons à faire face à un manque criant de logements pour mettre en sécurité des êtres humains, quelle que soit leur situation.
  • Les différentes démarches pour une demande d’asile sont examinées à Toulouse, à plus de 100 km, engendrant de nombreux déplacements à des personnes dépourvues de moyens de transports personnels et ne pouvant financer des titres de transports collectifs.
  • Le droit à la scolarisation est souvent non respecté, ceci par manque de moyens pour accueillir des élèves supplémentaires dans des classes déjà très chargées.
  • La régularisation par le travail nécessite des démarches complexes qui peuvent parfois décourager les éventuels employeurs et maintenir dans la précarité les étrangers auxquels il est pourtant demandé de démontrer leur volonté d'intégration en apportant les preuves de recherche ou d'exercice d'un travail qui leur est de toute façon interdit ; et ceci alors même que des besoins de main-d’œuvre se font sentir dans nombre de secteurs d'emplois.
  • Difficultés d'accès aux soins de santé.
  • Refus de reconnaître l’existence des personnes quand elles n'entrent pas dans les cadres administratifs légaux.
  • Actuellement, dans le Comminges, plusieurs collectifs (100 Pour Un Toit , RESF,... ) tentent d'apporter des réponses ponctuelles à de telles urgences en prenant en charge le coût de logements d’urgence grâce à l’aide financière de simples citoyens, en fournissant aux personnes l’aide nécessaire pour évoluer dans le labyrinthe administratif français et pour subvenir à leurs besoins vitaux minimaux.

Mais ce n'est pas aux citoyens qu'il revient de se substituer aux institutions publiques !!!

C’est pourquoi nous attirons l’attention des services publics, des collectivités locales et des élu(e)s et demandons d'urgence :

  • La mise à disposition de logements publics et privés vacants, au prix s’il le faut de réquisitions de logements vacants inoccupés.
  • L'augmentation du nombre de professionnels pour aider à la rédaction des dossiers de demande de régularisation et des démarches administratives des personnes étrangères.
  • L’augmentation des places disponibles dans les établissements scolaires.
  • La gratuité des transports pour toute personne amenée à se déplacer pour des démarches administratives.
  • L'accès inconditionnel aux soins pour tous, sans distinction de nationalité ou de situation administrative en élargissant les permanences du P.A.S.S. (Permanence d'Accès aux Soins de Santé).
  • La modification et la simplification des textes et procédures régissant l’accès au travail pour les migrants.
  • L’élargissement du statut d'OACAS (Organisme d'Accueil Communautaire et d'Activités Solidaires (type Emmaüs), ce qui permettrait aux migrant-es de pouvoir subvenir à leurs propres besoins et de justifier de leur désir d'intégration.

C’est parce que nous voulons accueillir dignement que nous réaffirmons la nécessité de lier hébergement et accompagnement social et de disposer des moyens nécessaires.

Solidairement,

SIGNATAIRES

Le COllectif MIgrants COmminges, avec l'appui des organisations

100 Pour Un Toit Comminges

RESF Comminges

ATTAC Comminges

Partager ce billet Partage

CafDv

Author: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

Pyrénées - Alpes 2022 / "La Caravana Abriendo Fronteras" (la caravane qui ouvre les frontières)

L’an dernier, en juillet, la commission transfrontières du réseau d’accueil aux zapatistes avait...

Lire la suite

La 5C recherche des accompagnateurs scolaires bénévoles pour les écoles de Saint-Gaudens

Remplacer des emplois du service public par du bénévolat, cela tend à se généraliser... Ajoutons que...

Lire la suite