Saint-Béat - Rassemblement vendredi 15 avril à 17 h - Les habitants en ont assez !

2016-04-11_Pont_a_vendre_petite.jpgCe ne sont que des histoires de gouttes d'eau ...

- Une Garonne qui déborde ... mais pas de travaux sérieux de sécurisation.

- Une déviation qu'on attend depuis 30 ans, dont la facture a monté de 23 millions d'euros (une paille ! mais gratuite ; ce n'est que de l'argent public).

Un joli pont tout neuf à la sortie d'Arlos terminé depuis un an. Et tous les engins de chantier repartis ailleurs !

Entre le tunnel et le pont ? Rien. Le chaînon manquant !

- Un tunnel que les décideurs intelligents ont l'intention d'ouvrir quand même, débouchant sur le chaînon manquant ! Et renvoyant la circulation devant le collège et les écoles, vers le Pont-Neuf de Saint-Béat, avec des feux tout aussi intelligents qu'eux.

- Les trois campings de la vallée interdits d'ouverture par sagesse zélée des administrations ... qui les autorisent dans le département voisin.

- Un pont de Fos que la Garonne a emporté qui ne serait remplacé que pare une passerelle pour piétons.

- Un village de Fos dont la traversée est désormais limitée à 30 km/h, avec interdiction de stationner dans la rue principale, avec une circulation alternée sur son pont pour éviter de refaire son revêtement, avec une déviation du village fermée de façon aléatoire depuis la COP 21 et l'état d'urgence ... juste pour que les policiers soient azu chaud dans leurs aubettes. Comme s'ils n'auraient pas pu être installés dans des algecos après le rocher de la tour !

- Les postes qui ont fermé les unes après les autres, les deux seules restant ouvertes avec des jours et des horaires incompréhensibles.

- La seule classe proposant un enseignement adapté de proximité pour les collégiens en grande difficulté scolaire proposée à la fermeture ... après avoir fermé le poste de CPE ... avant d'envisager carrément la fermeture du collège ???

- La création d'une maison de santé qui s'éloigne ...

- Pas de structure de garde pour les enfants, pas de centre de loisirs, un désert culturel, ...

- La montagne sauvage de plus en plus sauvage, ...

- Plus de petits commerces de proximité, ...

Sans oublier la fermeture de Péchiney qu'on n'a toujours pas digérée !

Ça fait beaucoup à force.

Alors, des habitants ont décidé de réagir, de ne plus être le pot de terre qui prend des coups et se laisse faire. Une association a vu le jour, "Vivre en Vallée de Saint-Béat".

Il ne s'agit pas de se laisser enfermer dans la caricature de ceux qui sont contre tout mais bien plutôt d'arriver à s'imposer comme force de proposition constructive, prenant des initiatives pour aider à redonner au citoyen la place à laquelle il a droit.

Pour autant, il y a urgence de montrer fermement notre détermination à ne plus se laisser faire.

L'association appelle tout ceux qui se reconnaissent dans ces objectifs à se rassembler VENDREDI 15 AVRIL à 17 h au Pont-Neuf de Saint-Béat. Venez nombreux !

(Objet de l'association dans les statuts déposés : Proposer, soutenir ou éventuellement mener toutes actions visant à maintenir et développer l’activité économique industrielle, commerciale, artisanale et touristique, les services publics, la qualité de vie sociale , culturelle et environnementale sur le territoire de l’ancien canton de Saint-Béat élargi aux communes environnantes.)

Affiche_15.04.2016.jpg                2016-04-11_Panneau_Saint-Beat_petite.jpg             

Partager ce billet Partage

CafDv

Author: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

Vidéo : Saint-Béat

Vidéo envoyée par Gérard Quintana. "La coupe est pleine notre canton est abandonné."...

Lire la suite