Samedi 20 mars / Marches pour nos forêts | Mobilisons-nous contre le projet de méga-scierie

(Cliquez sur la miniature de l'affiche pour lire et imprimer le tract d'appel)

10h : RDV place Pégot - Saint-Gaudens

Manifestation en vélo

Itinéraire :
Traversée de Saint-Gaudens - Sous-préfecture - Centre-ville
Miramont-de-Comminges - Valentine - Sanctuaire du Bout du Puy

A vélo, manifestons notre opposition au projet de la multinationale Florian.


La suite de la journée se passe à la Chapelle du Bout du Puy - 31800 Valentine.
Possibilité de se rendre sur place dès 11h.

11h30 : Point info lutte
Projet de méga-scierie par la multinationale Florian à Lannemezan
A Lannemezan, sur le terrain, dernières données, mobilisation juridique, etc...

12h30 : Repas partagé tiré du sac
Des tables et des chaises seront mises à disposition sur place.

14h : Après-midi pédagogique en forêt
Atelier et découverte en chênaie bi-centenaire
Circuit de 2h en forêt

Contact et renseignements à tpmf@riseup.net


La forêt pyrénéenne est une nouvelle fois à la croisée des chemins. Après de nombreuses décennies de « renaturalisation », de gestion et de sylviculture « raisonnées » l'arrivée de la multinationale Florian semble vouloir la précipiter dans l'hégémonie de la mondialisation en cours.

En toute logique la hêtraie pyrénéenne devrait répondre, elle aussi , à l'injonction néolibérale « il faut t'adapter … » !!! et tendre ainsi vers une exploitation intensive toujours plus importante… En effet la demande de la méga-scierie Florian est d'avoir au portail de son usine 50.000 m3 de bois de hêtre triés ce qui revient à abattre en forêt entre 400 000 et 540 000 m3 de hêtre soit de de tripler - rien de moins - l'exploitation forestière actuelle de la hêtraie…

L'installation de cette scierie est prévue d'être couplée à une centrale de cogénération biomasse - dans le cadre de la transition écologique - le tout aidé par des subventions publiques. Pourtant de nombreux exemples (pensons à Gardanne) démontrent les incroyables erreurs écologiques du ces installations de cogénération biomasse et les atteintes aux paysages…

Alors que les effets du réchauffement climatiques commencent à impacter la hêtraie pyrénéenne et ainsi l'affaiblir une exploitation plus intensive ne ferait qu'augmenter cette fragilisation en cours

L'installation de cette Usine mondialisée porterait ce risque d'appauvrir la diversité des hêtraies pyrénéennes en augmentant la desserte forestière par exemple … même si une voie nouvelle semble s'ouvrir avec un mode de débardage aérien des bois à l'aide de dirigeables… Mais là aussi n'est pas une utopie de la Modernité c'est-à-dire de cette volonté de l'Homme à vouloir tout dominer ?

Alors qu'il existe encore un maillage conséquent de scierie dans les vallées du massif pyrénéen soyons nombreux à dire non à ce modèle industriel dépassé et potentiellement hégémonique.

Pour cela nous vous invitons ce 20 mars dans la forêt Communale de Valentine au lieu-dit la Chapelle du Bout du Puy pour parcourir une chênaie charmaie - classée en vielle forêt - âgée de 180 à 200 ans et y découvrir ces multiples « particularités » révélatrices de sa biodiversité… mais aussi d'entreprendre une « rando forestière buissonnante » pour pourvoir vous familiariser à une simple lecture de la forêt….

 

 

Partager ce billet Partage

CafDv

Author: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.


À voir également