À l’université de Toulouse, un campement contre le barrage de Sivens et les violences de l’Etat

Reporterre.pngÀ l’université de Toulouse, un campement contre le barrage de Sivens et les violences de l’Etat

Les étudiants de l’université du Mirail, à Toulouse, bloquent depuis ce matin leur université et une quarantaine d’entre eux y ont installé un campement d’occupation. Reportage.


- Toulouse, correspondance

arton6591-6b6e4.jpgDepuis une semaine, les initiatives locales et éphémères se multiplient dans les universités du pays sans pour autant prendre de l’ampleur. Fidèle à son histoire sociale riche et engagée, c’est peut-être de l’université du Mirail, à la faculté de lettres et de sciences humaines, que proviendra le déclic. Située à Toulouse, à une heure de route de la zone humide du Testet, l’établissement est tout désigné pour être le terreau d’une nouvelle contestation, après trois années plutôt calmes.

(Lire la suite de l'article sur le site de Reporterre.)

Partager ce billet Partage

CafDv

Author: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

b1bfrd_cuaifzlo.jpg

En mémoire de Rémi Fraisse - dimanche 4 novembre à St-Gaudens

Pour celleux qui ne peuvent pas se rendre dimanche à Sivens pour le grand rassemblement unitaire...

Lire la suite