DÉBAT SUR LE TRAIN A MARIGNAC : QU'ONT DIT LES CANDIDATS ?

train.jpgMarignac, mercredi 25 novembre, plus de 40 Commingeois et Baroussais ont débattu avec les candidats aux régionales de leurs propositions en matière de transports et tout particulièrement de l'avenir de la ligne SNCF Montrejeau-Luchon.
De ce débat riche et animé, il ressort les positions suivantes :
Pour la liste Saurel, Magali Gasto Oustric se prononce pour le scénario n°1 et pour que le Conseil Régional y travaille des Janvier.
Pour la liste Reynié, Marc Ivaldi rappelle la priorité à donner à la route (200 M€), considère que la rénovation est nécessaire, ne veut pas choisir entre des scénarios qu'il ne connaît pas et évoque un possible recours aux sociétés privées pour exploiter la ligne. Il pense que la LGV et la nouvelle ligne de métro jusqu'à l'aéroport de Toulouse auront des répercussions sur la fréquentation.
Pour la liste Delga, John Palacin se prononce pour la rénovation (« on fera en sorte que la ligne ré-ouvre ») sans préciser s'il choisit le diesel ou l'électricité propre, et renvoie à une étude complémentaire sans préciser de délais.
Pour la liste Onesta, François Arcangeli se prononce pour le scénario n°1, pour des travaux rapides, rappelle le refus des élus PS et de droite d'inscrire une partie des crédits nécessaires (27 millions d'euros) pour la rénovation de la ligne Montréjeau Luchon ainsi que leur refus de voter le voeu pour le scénario N°1.
Pour la liste Lutte ouvrière, la tête de liste Sandra Torremocha se prononce pour le scénario n°1, défend les services publics et soutient les luttes.
A noter aussi, l' intervention d' André Pallas, maire de Marignac (sur la délibération de son conseil en faveur du scénario1), de Francis Hadi cheminot CGT (sur la défaillance de la SNCF dans l'entretien des voies), de Philippe Liauzun (sur l'importance du rétablissement du Paris-Luchon au vu des conséquences catastrophiques déjà visibles de sa suppression).
Le président de la CDRC (A Puente) a estimé qu' il faut rassembler, continuer la lutte mais qu'il faut prolonger l'étude et accepter de voir circuler du fret privé!
B Marquié (maire adjoint chargé des transports à Toulouse jusqu'en 2014) a souligné l'importance de cette ligne, les bons résultats du dernier Plan Rail et la nécessité de ne pas opposer la LGV au réseau secondaire.
Pour Dominique Satgé (candidate PCF sur la liste Onesta), le train est l'avenir pour notre grand territoire et il faut en finir avec les politiques d'austérité et de casse du service public de la SNCF, avec la loi Macron et s'opposer au rapport Duron .
C Labère rappelle que l'étude de 2011 n'a servi à rien, que prolonger l'étude de 2015 est inutile et souligne la responsabilité de l’État (qui nomme le PDG de la SNCF); il considère que les tergiversations et arguties de certains ne sont pas à la hauteur de nos attentes et de leurs responsabilités ce dont les Commingeois et Baroussais sauront se souvenir dimanche.
R Reulet insiste sur la responsabilité de la SNCF, coupable d'avoir sciemment laissé la ligner se dégrader pour pouvoir la fermer plus facilement.
E Tourret dénonce avec vigueur les décideurs qui ne décident rien et l'attitude de la députée du Comminges qui, candidate à la Région, se "fout" de notre ligne.
O Ducros demande aux candidats leur position concernant le financement des travaux grâce à la fameuse Taxe intérieure sur la consommation des produits énergétiques (TICPE). Aucun candidat n'a été en mesure de s'engager clairement sur ce point.
Il a été rappelé que de plus en plus de communes (21 à ce jour) prennent la délibération pour la rénovation en mode électrique, pour des travaux tout de suite, pour le maintien du train Paris-Luchon et du train Intercité Toulouse Hendaye, pour le développement du Fret.
En fin de réunion, la coordination a demandé aux 5 candidats de signer la lettre-pétition au Président de la République pour la modernisation de notre ligne (accessible aussi sur internet via http://www.petitionpublique.fr/PeticaoVer.aspx?pi=LCS2014)
Seuls M. Arcangeli et Mme Torremocha ont signé!
En conclusion, quelle que soit la composition du nouveau conseil, les commingeois et baroussais sont déterminés à ne rien lâcher.
Dés le mois de janvier, ils continueront à faire pression sur les nouveaux élus régionaux, l'Etat et la SNCF pour que le scénario 1 soit retenu et que des travaux soient vite engagés. Ils ne se laisseront pas endormir par les promesses de LGV pour 2024 et les prolongations inutiles d'études.
L'heure est à la décision. C'est par le rapport de force citoyen et syndical que notre ligne pourra revivre rapidement.

 "Sauvar eth nòste tren : se volem, que podem!".
 
«Coordination Comminges-Barousse / Train Montrejeau – Luchon : Des Travaux et Vite !»
Créée fin Novembre 2014, elle réunit les citoyens, élus, militants, collectifs actifs dans les 5 cantons concernés pour échanger sur leurs actions et décider d'initiatives communes.
Elle est ouverte à tous (élus, citoyens ou collectifs - Syndicats, Associations, Partis, Collectif Résistance Comminges, Collectif pour le développement du rail en Comminges-) ceux qui ont à cœur de sauver la ligne Montrejeau-Luchon.
Contacts :  à Montréjeau,  Eric:  claireric.delannay@orange.fr   / Barbazan,  Michel (Huos):  m.courteges@orange.fr   / à Loures-Barousse ,  Jean-Louis (Thèbe) :  jean-louis.foix@orange.fr et Genevieve(Créchets):  genevieve.ousset@orange.fr   / à Saint-Beat,  Jacques (Bezins):  0671484847 / à Luchon, Jean-François:  subercazejf@aol.com  et Olivier :  olivierducros07@orange.fr

DSC_0050.jpgDSC_0048.jpgDSC_0046.jpgDSC_0042.jpgDSC_0039.jpgDSC_0035.jpg

Partager ce billet Partage

CafDv

Author: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

Non à la fermeture des petites lignes.jpg

Pour le train Montréjeau-Luchon / RV lundi 17 juin à partir de 11 h à Montréjeau (hôtel de Lassus)

Coordination pour la défense du rail et de l'inter-modalité en Comminges/Barousse (CDRIC) Le Conseil...

Lire la suite