Ligne SNCF Montréjeau-Luchon / Pétition à M. Emmanuel Macron / Festival de Luchon

train.jpgCDRIC (Coordination pour la défense du rail et de l'inter-modalité en Comminges/Barousse)
5 rue Mermoz
31110 Bagnères de Luchon

à tous ceux qui veulent le retour du train à Luchon (en CCI)


Bonjour,

Pour le retour du train à Luchon, comme vous le savez, la partie n'est pas encore gagnée.

C'est pourquoi CDRIC vient de lancer une pétition à Mr Emmanuel Macron président de la République :
Ligne SNCF Montréjeau-Luchon : en 2019, financez les travaux et le train à hydrogène - Rétablissez le train de nuit Paris-Luchon”

Pour la signer sur internet, cliquez sur le lien suivant :

N'hésitez pas à partager la pétition avec vos proches, amis et contacts.

Cordialement
La coordo

PS : pour ceux qui sont disponibles et volontaires pour donner un coup de main, la coordo CDRIC sera présente au Festival de Luchon du mercredi 6 au samedi 9 pour informer le public et faire signer la pétition : RV chaque jour à 17h devant la poste  (contact : JF 0629991886).

 ---------------------------

Pétition à


Monsieur Emmanuel Macron,

Président de la République,


« LIGNE SNCF MONTREJEAU – LUCHON :

EN 2019, FINANCEZ LES TRAVAUX ET LE TRAIN A HYDROGENE - RETABLISSEZ LE TRAIN DE NUIT PARIS-LUCHON »



Monsieur le Président de la République,
 

Nous voulons attirer votre attention sur la situation de la ligne SNCF MONTREJEAU-LUCHON (en Haute-Garonne et Hautes-Pyrénées) et sollicitons votre intervention pour lever les blocages qui retardent les études et travaux nécessaires à sa réouverture.
 
Fin 2014, arguant du manque d'entretien de la voie, la SNCF a suspendu la circulation des trains.
Ce fut un coup dur et un véritable gâchis humain, social, économique et environnemental qui a frappé le Haut-Comminges et la Barousse.
Citoyens, élus et cheminots se sont aussitôt mobilisés contre cette menace de fermeture.
 
En Janvier 2017, l'Etat et la Région Occitanie, ainsi que la SNCF ont décidé de rénover la voie (travaux estimés par le bureau d'études à 36 M€) et de la ré-ouvrir fin 2020, ce qui était un premier pas mais en faisant le choix d'une traction diesel pour cette ligne électrifiée depuis 1923.
Nous demandions alors que cette option « anti écologique » soit écartée.
 

Depuis, la SNCF a pris du retard pour achever l'étude préliminaire et fin 2018 elle annonce une hausse « étonnante » du prix de l'opération (fourchette de 53 à 73 M€ contre 36 M€ initialement) et une ré-ouverture repoussée à 2023.
De plus, la SNCF et l'Etat n'ont toujours pas répondu à la demande de rétablir le train de nuit de PARIS à Luchon et persisté dans l'option 'diesel'.
 
Ce n'est pas admissible.

Mais fin 2018, deux points positifs sont à noter :
> d'une part, la Région a reçu le résultat d'une contre-étude sur le coût des travaux, contre-étude qui en reduirait le montant à une fourchette de 40 à 48 M€ et fixerait la fin des travaux à 2021.
> d'autre part, la Région a décidé de faire de la ligne Montrejeau-Luchon une ligne test pour le train à hydrogène dès 2021 et sollicite dans ce but le soutien de l'Etat.

Une issue positive est donc possible. Elle dépend de votre détermination.
C'est pourquoi nous faisons appel à vous pour que votre gouvernement et la SNCF affectent les crédits supplémentaires nécessaires à la rénovation de la voie ferrée et à l'expérimentation du train à hydrogène.
Cela sera conforme à vos propos ou engagements en matière de transition écologique, d'aménagement du territoire et de soutien aux petites lignes ferroviaires.
 
Dans l'attente d'une réponse rapide, nous vous prions d'agréer, monsieur le Président, l'expression de nos salutations citoyennes.



Partager ce billet Partage

CafDv

Author: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés


Aucune annexe



À voir également

Non à la fermeture des petites lignes.jpg

Pour le train Montréjeau-Luchon / RV lundi 17 juin à partir de 11 h à Montréjeau (hôtel de Lassus)

Coordination pour la défense du rail et de l'inter-modalité en Comminges/Barousse (CDRIC) Le Conseil...

Lire la suite

train.jpg

Mon train, j'y tiens : j'écris au Président de la République

CDRIC (Coordination pour la défense du rail et de l'inter-modalité en Comminges/Barousse) à  tous...

Lire la suite