Pétition : Ensemble, demandons la dissolution de Génération Identitaire

Ce jeudi 11 juillet 2019, plusieurs membres du groupuscule d’extrême droite « Génération Identitaire » sont convoqués au tribunal de Gap pour avoir participé à une opération anti-migrants dans les Alpes au printemps 2018.

A cette occasion, SOS Racisme rappelle avoir demandé à maintes reprises la dissolution de ce mouvement et attend toujours une réponse forte de la part du Gouvernement.

Pour rappel, Génération Identitaire s’est « illustré » à plusieurs reprises : occupation des locaux de SOS Méditerranée à Marseille, du toit de la CAF à Bobigny, opération anti-migrants dans les Alpes et en mer méditerranée, accointances avec le terroriste de Christchurch, etc. Il est temps de faire cesser ces troubles à l’ordre public et ces actes xénophobes incitant à la haine contre les étrangers.

C’est pourquoi, l’association antiraciste a besoin de tous les citoyens et citoyennes pour appuyer sa demande. Ensemble, demandons au gouvernement de mettre un stop aux activités de ce groupuscule ultra-violent et xénophobe.

Lien vers la pétition

Dommage quand même que cet appel n'aborde pas un certain mode opératoire courant dans les combats chez les fascistes. Entraînement régulier pour savoir frapper et, bien souvent, attaquer au couteau...
A chacun de nous de penser à ça et à se préparer aussi.

A regarder ce reportage d'Al Jazeera Investigations sur les identitaires de Lille et leur stratégie.

Partager ce billet Partage

CafDv

Author: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

France Info.jpg

VIDEO. Traversées, noyades, sauvetages... Huit chiffres pour comprendre la tragédie des migrants en Méditerranée

Renvoyés en Libye, où les droits de l'homme sont quotidiennement bafoués à l'égard des migrants,...

Lire la suite