Vendredi 28 mai à 6 h du matin - Prélèvement d'urines dans le cadre de la Campagne Glyphosate : "J'ai des pesticides dans mes urines. Et TOI ?"

Glyphosate bio.jpgCampagne Glyphosate : "J'ai des pesticides dans mes urines. Et TOI ?"

Site de la campagne : http://www.campagneglyphosate.com/

Fiche d'explications.jpgQuelques dernières précisions si vous n'avez pas pu participer aux précédentes réunions

Les prélèvements d'urines se feront le vendredi 28 juin à 6 h du matin au cinéma Le Régent de Saint-Gaudens. Si vous désirez faire votre analyse et porter plainte, ce sera sous contrôle d'huissier et il vous faut donc le signaler dès maintenant.

Ne pas avoir fumé, bu ou mangé depuis minuit jusqu'au moment du prélèvement d'urines (premières urines du matin).

L'analyse coûte 85 euros (analyse complexe, un seul laboratoire, situé en Allemagne) et si vous désirez porter plainte il convient d'ajouter 50 euros - donc 135 euros (huissiers et frais de justice). Il s'agit d'une plainte individuelle mais portée collectivement, donc nous ne nous en occupons pas par la suite.

Les coûts indiqués sont informatifs. Ils sont élevés mais ne doivent nullement vous empêcher de participer à la campagne, financée globalement par souscription. Merci de signaler d'éventuelles difficultés financières pour permettre la prise en charge partielle ou totale de votre participation. De surcroît, toute participation financière à la souscription fera l'objet d'un reçu fiscal permettant une réduction d'impôt de 66 % de la somme versée (opportunité ne concernant que les contribuables payant des impôts) .Le chèque remis ne sera prélevé qu'après le prélèvement. Il est possible de payer en 3 fois.

Annexe 5  formulaire d'inscription Comminges.jpgVous pouvez encore vous inscrire (bulletin ci-contre) en passant par une Biocoop ou en envoyant/déposant un courrier à : "Campagne Glyphosate Comminges - Cinéma Le Régent - 16 rue de l’Indépendance - 31800 St-Gaudens" ou à campagneglyphocomminges@lilo.org.

A ce jour, 3500 personnes ont déjà fait la démarche, dans 70 départements. Toutes avaient du glyphosate dans les urines, à des taux très divers et souvent très élevés. La plainte ne s'adressera pas seulement aux producteurs de glyphosate, mais également à tous ceux qui sont responsables du maintien de l'autorisation de la commercialisation (agences de santé par exemple).

 

 

Questionnaire mode de vie.jpgGrâce au questionnaire/modes de vie ci-contre (anonyme) que vous allez remplir et porter le jour du prélévement, la cohorte de participants permettra de faire une recherche statistique sans précédent sur les effets du pesticide sur la santé.

Ne laissons plus aux lobbies le droit de tuer ! A bientôt ...

Contacts téléphoniques : 06 40 28 88 83 ou 05 62 00 85 50

Enfin, ne manquez pas de regarder le documentaire de Martin Boudot "Vert de rage : Paraguay : les cultures empoisonnées" diffusé le 5 juin dernier sur France 5 et dont vous trouverez la présentation ci-dessous. A savoir que vous pouvez encore le regarder en intégralité en replay jusqu'au 5 juillet 2019 sur le site de la chaîne, ICI.

Pour info :
Les  "Pisseurs Involontaires de Glyphosate" (PIG) sont des lanceurs d'’alerte qui attirent l’attention de la population sur les problèmes de santé publique majeurs que sont les perturbateurs endocriniens et en particulier les poisons agricoles, dits phytosanitaires. Le glyphosate en est un marqueur significatif. Le professeur Séralini du CRIIGEN a l’habitude de commencer ses conférences en demandant au public de lever la main en réponse aux questions : « Qui connait dans son entourage proche une personne souffrant de la maladie de Parkinson ? qui connait quelqu’un qui souffre d’un lymphome , d’un cancer du sein , de la prostate ou de la vessie ? une femme ne parvenant pas à avoir d’enfants et qui fait des fausses couches à répétition ? des bébés nés avec des malformations congénitales ? etc. » …Le nombre de réponses est édifiant.
Les scandales des "Monsanto papers" ont révélé que la firme connaissait dès le début les dangers du glyphosate, lequel est par ailleurs un produit utilisé pour nettoyer les canalisations et se révèle être un antibiotique à large spectre ; sans oublier sa composition dans le sinistre agent orange employé au Vietnam et dont les effets sont encore terribles sur des générations d’enfants.
Mais le scandale est d’autant plus énorme que les autorisations de mise sur le marché ont été accordées sur la seule base des « études » fournies par la firme Monsanto elle-même. Ces études ont été remises sur des bases faussées et mensongères et en ignorant délibérément les recherches sur les coformulants de produits comme le Round up. Ces coformulants sont un cocktail de molécules chimiques dont des métaux lourds et de l’arsenic. Ils sont indispensables pour permettre la pénétration du glyphosate dans les organismes et peuvent être encore plus dangereux que le glyphosate lui-même.
Les PIG interpellent également les consommateurs-trices que nous sommes tous et toutes. Les aliments, mais aussi l’'eau et l’'air sont contaminés par des produits extrêmement volatiles et solubles. Par nos choix de consommation, nous participons activement à un type d’'agriculture dont les conséquences sont incontestables sur nos sols, sur la faune et sur les paysages, sur notre santé et notre patrimoine génétique.


28 06 camp Glyph prél'.jpg

Partager ce billet Partage

CafDv

Author: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.


À voir également

WC occupés.jpg

"Vous avez du glyphosate dans vos urines, mais est-ce que vous êtes malade ?" - Les pieds sur Terre - France culture du 7 juin 2019

Dans deux communes des Côtes d'Armor, riverains et agriculteurs tentent de communiquer autour de la...

Lire la suite

Affiche Campagne glypho.jpg

Vendredi 17 mai - Campagne "J'ai des pesticides dans mes urines, et toi ?"

J'ai des pesticides dans mes urines, et toi ?!!! Par un prélèvement et une analyse d'urine pour...

Lire la suite