Capitalisme sorcier : chapitre agriculture

Texte qui circule sur internet.
Nous ne savons qui en est l'auteur, mais le Café des Vallées y adhère complètement. 

________________________________________________________________________________________

Le prix de vente d’un tracteur agricole de 50ch à 100ch varie entre 20 000 à 60 000 euros HT.
Le prix de vente d’un tracteur agricole de 150ch à 200ch varie entre 70 000 à 120 000 euros HT.
Le prix de vente d’un tracteur agricole de 250ch à 300ch varie entre 130 000 à 170 000 euros HT.
Le prix de vente d’un tracteur agricole de 350ch à 400ch varie entre 180 000 à 220 000 euros HT.
Le prix de vente d’un tracteur agricole de 450ch à 500ch varie entre 240 000 à 300 000 euros HT.
Le prix de vente d’un tracteur agricole de 550ch à 600ch varie entre 310 000 à 350 000 euros HT.
Je ne jette pas la pierre aux agriculteurs mais plutôt dans la face d'un système mortifère et dépassé, qu'il serait bon de voir trépasser.
Il faut quand même prendre conscience de la quantité d'argent que vous voyez sur les photos et vidéos qui suivent le mouvement des agriculteurs.
Parce que cette quantité de pognon hallucinante est révélatrice de tant de choses qu'il serait long d'en faire la liste exhaustive.
On pourrait même en écrire un bouquin.
Ces images et cette situation, nous démontrent l'existence de paradoxes ainsi que l'échec de notre système agricole (lui même en lien avec le système politique).
Système hautement corrompu et influencé par les rapaces, la mafia, les prédateurs de la finances, les banksters et les lobbyistes de l'agriculture industrielle, de l'agroalimentaire, de la chimie et tant d'autres, qui prennent les agriculteurs pour des vaches à lait. Alors même qu'eux font leur business sur les mêmes vaches.
Quelle ironie ....
La réalité est devant vos yeux, pour la voir, remplacez les tracteurs par des voitures de luxes, du même prix, voire même par des maisons (et même plusieurs pour certains tracteurs).
Elle est là, la réalité. Vous les voyez les Ferrari, les Lamborghini et autres bolides de milliardaires ?
N'y a t il pas un bug dans cette image ?
Nous avons là des gens qui se sont fait escroquer.
Escroquer de façon systémique.
Ce métier sacré est sous le contrôle d'une minorité de personnes qui se servent de ces gens, pour la majorité de bonne foi, pour faire des tunes sur leurs dos et assouvir leurs désirs (entre autres).
Ainsi ils se sont retrouvés coincés dans le cercle vicieux de l'économie libérale (et fasciste) consistant à être obligé de devoir toujours investir plus, pour gagner, soit disant, plus et vivre toujours mieux.
Chose qui dans la réalité se sont traduites par, s'endetter plus, pour gagner moins, mais donner plus à leurs nouveaux seigneurs que sont les rapaces brièvement listés plus haut.
Nul doute que les colères seront canalisées, orientées et utilisées pour qu'encore une fois une minorité puisse en profiter, et que notre système puisse perdurer.
Car il est essentiel pour les rapaces, que les agriculteurs puissent continuer à exister et payer leurs dettes, sans se suicider.
Les agriculteurs sont pour les prédateurs politico-économiques, l'équivalent des animaux, des champs de patates et betteraves, que les agriculteurs travaillent.
Les rapaces vont donc faire en sortent qu'ils puissent continuer à être esclaves de LEUR système.
Seul un changement radical de système, l'instauration d'un réel pouvoir populaire, d'une réelle démocratie permettront à la situation du monde de l'agriculteur d'évoluer dans le bon sens.
Sans cette prise de conscience, les choses tourneront en rond.
Car rien de bon, pour le plus grand nombre, ne peut sortir des tyrannies.

Partager ce billet Partage

CafDv

Author: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

FILM / "Tu nourriras le monde" en streaming gratuit jusqu'au 1er février

Bonjour à toutes et à tous,   En raison des mobilisations agricoles qui ont lieu en ce moment dans...

Lire la suite