Toulouse - Jeudi 5 février - "Contre l’union sacrée, pour une union anti-raciste et populaire"

arton4702-00886.jpgMEETING UNITAIRE

"Contre l’union sacrée, pour une union anti-raciste et populaire"

TOULOUSE, JEUDI 5 Février 18 H 30 Fac du Mirail (AMPHI 9)

Collectif des Femmes Révoltées, Collectif Palestine Libre, Journal Retour Arabe, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti des Indigènes de la République, Révolution, CCIPPP, Les ailes du savoir...
publié le jeudi 29 janvier 2015.

Les attaques contre Charlie-Hebdo et un Hyper Casher ont soulevé une immense émotion que nous partageons. Mais elles ont été aussi le prétexte à une nouvelle offensive « sécuritaire » contre les populations des quartiers populaires, contre tous ceux qui refusent l’ordre dominant. Elles sont aussi l’occasion de restreindre les libertés, de justifier des opérations militaires à l’étranger.

Cette offensive menée au nom d’une mythique « unité nationale » est une machine à diviser ceux qui devraient être unis et à unir ceux qui devraient être divisés. Réunir en seul camp les classes dominantes de France et les Français qu’elles exploitent pour les opposer aux populations issues de l’immigration, à celles qui se disent ou sont dites “musulmanes”, aux quartiers populaires : tel est l’objectif de l’unité nationale que l’on tente de nous imposer en instrumentalisant l’émotion.

Cette offensive nécessite une riposte unie de tous ceux qui sont non seulement attachés à la liberté d’expression mais refusent aussi l’ordre injuste, notamment le racisme d’État (anti Musulmans, Noirs et Rroms), l’antisémitisme, les intolérables inégalités sociales et les guerres.

• L’injonction binaire « si vous n’êtes pas solidaire de Charlie et des valeurs positives inhérentes au monde occidental, c’est que vous êtes solidaire des terroristes et des valeurs négatives inhérentes au monde musulman », si vous n’affirmez pas publiquement que vous êtes d’accord avec les autorités bien pensantes de ce pays c’est que vous êtes contre ce pays.

• La chasse ouverte au terroriste réputé sommeiller en tout musulman, voire en tout arabe, en tout noir, en tout métèque, avec son cortège d’agressions et de délations, y compris le fichage des élèves par les enseignants, et qui fait que nombre de musulmans et surtout de musulmanes ont peur dans la rue.

• La tentative de criminaliser ceux qui dénoncent l’islamophobie.

• Les lois sécuritaires visant à museler ceux qui mettent en évidence et veulent déconstruire les racines structurelles, la construction politique, socio-économique et culturelle du racisme d’État.

• L’offensive libérale de grande ampleur qui se traduit en France par l’adoption de la loi Macron et l’accentuation des politiques d’austérité dont les premières victimes sont les couches populaires.

• La logique du « nous sommes en guerre » et contre les interventions militaires à l’étranger, notamment au Proche-Orient et en Afrique et la poursuite de l’oppression du peuple palestinien, qui alimentent la violence notamment contre les juifs associés abusivement au projet sioniste par les défenseurs d’Israël et par les antisémites.

POUR ...

• La liberté égalitaire de s’exprimer, de contester et de dénoncer tous les racismes, notamment le racisme d’État.

• La confrontation politique des idées et des analyses sur ces sujets qui fâchent – et où se combinent bien des préjugés et rapports de domination.

• Le droit de condamner le crime sans pactiser avec ceux qui nous oppriment et veulent nous réduire à merci.

• Que des femmes, des hommes, des enfants n’aient pas à raser les murs ou à accepter avec contrition une vindicte haineuse.

• Pouvoir démonter, expliquer, déjouer le piège de la prétendue union sacrée.

• Pouvoir construire ensemble une société où invoquer la liberté et l’égalité ne servirait pas qu’à camoufler la domination.

Les signataires appellent à construire une riposte collective en opposant l’Union antiraciste et populaire à l’Union sacrée et en s’efforçant de traduire leurs orientations dans les cités, les quartiers, les lieux d’éducation et de travail, les luttes contre les contrôles au faciès et le fichage des enfants “rétifs”, pour les droits sociaux et politiques égalitaires, en multipliant les formes d’auto-organisation des populations concernées. Ils s’engagent à se mobiliser de manière convergente lors des prochaines semaines et prochains mois pour s’opposer à la division, au racisme d’État et aux guerres.

Premiers signataires : Collectif des Femmes Révoltées, Collectif Palestine Libre, Journal Retour Arabe, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti des Indigènes de la République, Révolution, CCIPPP, Les ailes du savoir...


Collectif des Femmes Révoltées, Collectif Palestine Libre, Journal Retour Arabe, Nouveau Parti Anticapitaliste, Parti des Indigènes de la République, Révolution, CCIPPP, Les ailes du savoir...

Partager ce billet Partage

CafDv

Author: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

Cesare Battisti s'adresse à nous : « Les effets destructeurs de la grève » de la faim et des soins engagée ce 2 juin

Cesare Battisti est à bout de n'avoir aucune interaction sociale et de ne pratiquement pas pouvoir...

Lire la suite

[Souscription] Soutien à la sortie de l'album "L'Île du chat bleu" écrit en captivité par Cesare Battisti pour son fils

L’ÎLE DU CHAT BLEU Conte pour enfants et chats libres écrit en captivité par Cesare Battisti pour...

Lire la suite