Séquence émotion

À Saint-Gaudens, cela fait plusieurs années que la police gère d'une main de fer dans un gant qui n'est pas toujours fait que de velours les dangereux manifestants subversifs commingeois que nous sommes censés être.

Terminés les discours devant les grilles de la sous-préfecture, les banderoles qui y étaient accrochées (et qui y restaient même parfois quelques jours), les défilés improvisés, les déambulations sur l'espace public, ... Trop, cette appropriation de la libre d'expression était trop insupportable aux yeux de certain ! Peu à peu, les choses ont été reprises en main. Déploiement systématique de robocops outrageusement armés et menaçants à la moindre velléité d'attroupement, large distanciation de l'autre côté de la rue, encadrement strict, ... 

Aussi, c'est non sans une émotion intense et mal dissimulée derrière nos masques imposés que nous découvrîmes, ce mercredi 19 mai à l'occasion du rassemblement en soutien au peuple palestinien, que le bunker étatique n'était pour une fois protégé que par une ridicule voiturette de police. Changement de stratégie laissant augurer d'une redéfinition du comportement des forces de l'ordre à Saint-Gaudens à l'égard des citoyens militants ?

Partager ce billet Partage

CafDv

Author: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Aucune annexe



À voir également

Report du procès de Léo

Nous vous transmettons un mail du comité de soutien à Léo : "Bonjour à toutes et à tous, Nous...

Lire la suite

Répressions encore ... et encore / Communiqué de soutien à Léo - Procès le 23 mars

Léo est enseignant dans une école du Mirail, syndiqué à la CGT Educ'action et c'est un militant avec...

Lire la suite