Appel des femmes contre l'invasion turque du Rojava

Déclaration des femmes

Stop à la guerre d’occupation de la Turquie contre le nord et l’est de la Syrie immédiatement !

Le 9 octobre 2019, l'État turc a commencé son invasion et sa guerre d'occupation sur le territoire du nord de la Syrie. L'armée turque a attaqué toutes les grandes villes le long de la frontière avec des frappes aériennes et des obus de mortier. Selon les chiffres publiés par le Croissant Rouge kurde au cours des cinq premiers jours des attaques, au moins 46 civils o nt été tués et 139 blessés, parmi lesquels de nombreuses femmes et enfants. À l’heure actuelle, l’armée turque et une prétendue «Armée nationale syrienne» composée de mercenaires de différents groupes terroristes tentent également d’envahir sur le terrain. Dans le même temps, les cellules dormantes de daesh ont lancé de nouvelles attaques dans le nord de la Syrie. Les forces démocratiques syriennes et les YPJ YPG qui ont libéré le nord et l'est de la Syrie du régime terroriste de l'Etat islamique consacrent désormais leur vie à la protection de la population contre la nouvelle occupation et les massacres.

Les femmes qui ont libéré des milliers de femmes de l'esclavage sous l'EI sont maintenant bombardées par une armée de l'OTAN.

Des millions de personnes appartenant à différentes communautés ethniques et religieuses de cette région sont menacées. Des dizaines de milliers de familles ont été déplacées. Outre les villages principalement peuplés de Kurdes et d’Arabes, des quartiers chrétiens ont été spécifiquem ent visés. Il est évident que ces attaques ont pour but le nettoyage ethnique et l’évolution démographique. L'occupation turque et les crimes de guerre commis à Afrin à partir de janvier 2018 ont été tolérés par la communauté internationale jusqu'à aujourd'hui. Par conséquent, la Turquie s’efforce maintenant d’étendre son territoire et d’imposer son pouvoir à d’autres régions du nord et de l’est de la Syrie, en violation du droit international et de la souveraineté de la Syrie.
Dans le même temps, la Turquie néglige la volonté des peuples de la région qui coexistent pacifiquement dans le cadre d’une auto administration démocratique. Les attaques de la Turquie sont dirigées contre les acquis de la révolution des femmes au Rojava, source d’inspiration pour les femmes du monde entier. Les femmes qui ont été à l’avant garde de la construction d’un modèle social alternatif de société démocratique et écologique basée sur la libération des femmes sont la cible des équipes de tueurs jihadistes. La coprésidente du Par ti de l'avenir de la Syrie, Hevrin Xelef, a été assassinée dans une embuscade le 12 octobre alors qu'elle se rendait sur le point de rendre visite aux personnes blessées et déplacées dans la région de Til Temir. En dépit de 8 années de guerre persistante e n Syrie, les régions de l'administration autonome du nord et de l'est de la Syrie ont réussi à garantir les besoins humains et les droits démocratiques de tous les habitants de cette région. Des centaines de milliers de réfugiés de guerre de différentes ré gions de la Syrie ont trouvé refuge ici. Sans aucun soutien notable des organisations des Nations Unies, ces réfugiés ont été accueillis, protégés et soutenus par les structures de l'administration autonome.

Alors que le gouvernement Erdogan a ouvertement annoncé cette guerre et ses projets d’occupation, la communauté internationale y compris les organes de l’ONU n’a pris aucune mesure adéquate pour empêcher que cela ne se produise. De plus, des puissances hégémoniques comme la Russie et les États Unis ont encouragé l’agression turque. Les génocides de l'Empire ottoman contre les Arméniens et les Syriaques en 1915 et les massacres contre les Kurdes au Dersim, à Halebje, à Nussaybin, à Cizire, à Afrin ... sont encore dans nos esprits. Aujourd'hui encore, les crimes contre l'humanité ont été préparés et perpétrés ouvertement, le calcul des bénéfices de guerre comptant plus que les lois internationales, les droits de l'Homme et les valeurs.

Les femmes de Rojava ont toujours souligné: «Nous avons défendu la révolution des femmes avec nos sacrifices. Nous menons notre lutte au nom de toutes les femmes du monde. » La guerre de la Turquie contre les femmes et les peuples du nord et de l’est de la Syrie est une agression contre nous tous, qui vise les acquis et les valeurs de nos luttes pour les droits des femmes, la liberté et la justice partout dans le monde. Avec la campagne internationale Women Defend Rojava, nous nous unissons contre le fascisme, l'occupation et le patriarcat. Nous élevons nos voix pour la reconnaissance de l'autonomie autonome du Nord et de l'Est de la Syrie, pour la paix et la justice en Syrie.

Pour prévenir de nouveaux génocides et féminicides au XXIe siècle, nous exhortons le Conseil de sécurité des Nations Unies, tous les organes compé tents de la communauté internationale et les gouvernements à prendre des mesures urgentes pour :

• Stopper immédiatement l’invasion et l’occupation de la Turquie dans le nord et l’est de la Syrie

• Établir une zone d'exclusion aérienne pour la protection de la vie des personnes dans le nord et l'est de la Syrie.

• Prévenir de nouveaux crimes de guerre et le nettoyage ethnique par les forces armées turques, l'Etat islamique, El Nusra et d'autres groupes terroristes djihadistesEl Nusra et d'autres groupes terroristes djihadistes

• Traduire en justice tous les crimes de guerre et les criminels de guerre

• Stopper le commerce d'armes avec la Turquie

• Appliquer des sanctions politiques et économiques contre la Turquie

• Reconnaître l’administration démocratique autonome des peuples du nord et de l’est de la Syrie

• Prendre des mesures immédiates pour une solution politique de la crise en Syrie avec la représentation et la participation des femmes et des représentants du peuple de tous les différents national, culturel et religieux commun

Partager ce billet Partage

CafDv

Author: CafDv

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.


À voir également

Revue de site / KEDISTAN

Le Kurdistan cumule un territoire sur plusieurs états, plusieurs ethnies et religions et souvent un...

Lire la suite

Jeudi 24 octobre : Création d'un Collectif Commingeois de Solidarité avec le Peuple Kurde

Nous avons été quelques-uns à prendre l'initiative d'une manifestation sur Saint-Gaudens ce samedi...

Lire la suite